Paris en Mai – Jean-Michel Duriez

Collection créé en 2017 par Jean Michel Duriez.

Je vous avais déjà parlé de Fleurs de Tulipes lors d’un précédent article, mais bon…. c’est le mois de Mai et on rêve tous de beau temps et d’été. ( j’ai bien dit rêver, je suis réaliste…)

La collection Paris en Mai se décline encore sur deux tableaux très différents…

 

Paris en Mai - Jean-Michel Duriez

 

Mes fleurs de roses et Mes fleurs d’ambre sont deux eaux de parfums qui viennent chatouiller les narines tout en légèreté avec un coté rétro-chic qui n’appartient qu’à lui. (Ce garçon est un magicien des odeurs, j’arrête pas de vous le dire!)

Paris en Mai - Jean-Michel Duriez

 

“…Mes fleurs de roses déclinent une brassée imaginaire de fleurs roses et blanches. J’ai teinté une essence de rose damascena d’un parterre de pivoines, oranges sanguines, bourgeons de cassis et graines d’ambrette. L’humus de ce jardin extraordinaire est constitué d’une pointe de patchouli et de safran, juste pour nous rappeler que ces fleurs et fruits viennent de la terre nourricière…”

C’est vraiment une fleur fraîche et pétillante que Jean Michel Duriez nous invite à découvrir, gorgée de rosée du matin. ( même si à Paris on pourrait s’attendre au petit verre de rosé de la veille…) c’est peut-être là encore un joli tour de magie qu’il nous offre… une Rose qui n’existe que dans sa tête…

 

Paris en Mai - Jean-Michel Duriez

 

“…Mes fleurs d’ambre n’existent que dans mon imaginaire. L’ambre, d’habitude si chaud et solaire devient, dans mon jardin parisien, une harmonie voluptueuse de fraîcheur fruitée et épicée, mangue et baies roses. À la nuit, elle se fleurit de néroli et de jasmin sambac. Sensuelle. C’est un accord délicat de sèves de benjoin et de myrrhe qui signe ces fleurs d’ambre au crépuscule…”

On retrouve Mes fleurs d’ambres au crépuscule, pour son caramel gourmand qui appelle à la sensualité ou pour croquer dans cette mangue épicée à deux… je vous laisse le choix….

Étant devenu l’égérie internationale (autoproclamée) de la marque, je trépigne d’impatience à l’idée des nouvelles fragrances que Jean Michel Duriez nous réserve pour 2018.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.