Mécanique du Désir – Pierre Guillaume

Créé en 2018 par Pierre Guillaume

Une inspiration puisée dans le passé du créateur. Le souvenir des journées passées avec son père durant la restauration de ses nombreuses voitures de collection.

Une représentation du cambouis et de son effet attraction-répulsion.

 

Mécanique du Désir - Pierre Guillaume

 

D’ailleurs pour Pierre Guillaume, ce cambouis aurait la chaleur de l’ambre et des muscs animalisés teintés par l’étrange noirceur d’un accord de bois de gaïac et de feuilles de violette. Les notes soufrées du bourgeon de cassis mêlées d’aldéhydes dessineront les contours métalliques, auxquels l’essence de mandarine donnera l’éclat du chrome.

Bon alors évidemment la poésie de la mécanique du désir et de l’huile de moteur c’est bien joli, mais c’est plutôt le côté animal et racé de l’esthétisme automobile avec les sièges en cuir, et la partie de jambes en l’air sur la banquette arrière ( et c’est quand même un peu le but inconscient pour moi…).

 

Mécanique du Désir - Pierre Guillaume

 

Composition

Notes de tête Aldéhydes, mandarine et bourgeon de cassis

Notes de cœur Feuille de violette et Gaïac

Notes de fond Ambre, notes animales et Musc.

Un côté un peu « Cuir fruité » déroutant et intense et une jolie évolution sur peau, la mécanique du désir n’est pas vraiment ma création préférée, mais je lui concède une très belle évolution et un beau sillage.

 

Mécanique du Désir - Pierre Guillaume

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.